Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Raymond de Rienzi - Les Formiciens
RAYMOND DE RIENZI
Les Formiciens

Date de parution originale : 1932
Fantastique - SF - Aventure n° : 98
Date de parution chez Néo : 1984
Nombre de pages : 196
Couverture : Jean-Michel Nicollet
« Les Formiciens, c'est d'abord un roman épique, une heroïc fantasy dans toute l'acception du terme. Le héros, sorte de mercenaire au service d'une nation, deviendra plus tard le chef d'une race nouvelle après avoir surmonté de nombreuses épreuves. Les Formiciens, c'est ensuite un roman sociologique insolite qui nous décrit diverses formes de communautés, des urbanismes singuliers, des organisations multiples. Les Formiciens, c'est encore le thème des civilisations perdues, oubliées ou imaginaires, mais bien loin des habituels retours à l'Atlantide ou au continent Mu, considérablement plus avant dans le temps et donc, pour cette raison aussi, plus inattendu. Les Formiciens, c'est enfin une réflexion scientifique inspirée par un petit objet que le ressac du temps a déposé dans le coin obscur d'un musée et qui débouche sur un panorama que les frères Rosny auraient sans doute fait leur s'ils avaient osé prolonger plus avant leurs voyages aux âges farouches. En tout cas, non seulement Raymond de Rienzi a effectué la vertigineuse plongée dans l'abîme du temps jusqu'à l'ère des grands reptiles mais, surtout, il en a profité pour mettre à mal notre bel anthropocentrisme en choisissant pour protagonistes des créatures non humaines, non humanoïdes et, pourtant, résolument.et indéniablement terriennes.« Jean-Pierre Fontana (Préface)

On ne sait pratiquement rien de Raymond de Rienzi sinon qu'il fut avocat à la cour et comptait parmi les amis de J.-H. Rosny aîné. Les Formiciens parurent d'abord en 1932 aux Editions Sic pour être repris, la même année, par les Editions Tallandier. Avant cet ouvrage devenu mythique et qui compte, sans aucun doute, parmi les chefs-d'œuvres miraculeux du genre, son auteur avait déjà publié, entre autres chez Flammarion, des ouvrages qui n'ont rien à voir avec le domaine qui nous occupe.