Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Marc Agapit - École des monstres
Marc Agapit - École des monstres

« Retour à la collection

DU MEME AUTEUR CHEZ NEO

1   ecole-des-monstres



« visitez la fiche de l'auteur


MARC AGAPIT
École des monstres

Date de parution originale : 1963
Fantastique - SF - Aventure n° : 80
Date de parution chez Néo : 1983
Nombre de pages : 238
Couverture : Jean-Michel Nicollet
Marthe, banale vieille fille gripp-sou, envieuse et acariâtre, s'est installée, à sa retraite, dans une maison sinistre et labyrinthique qu'elle a héritée de son oncle. Le vieil original avait transformé les nombreuses caves et sous-sols de sa demeure en serres où des plantes de toutes natures prospéraient. Aujourd'hui, la « pauvre » Marthe a condamné toute cette partie de la maison, les plantes sont mortes, et elle s'est terré dans deux pièces où, ne s'éclairant qu'à la lumière du jour, elle a, pour principale occupation, de compter et de recompter le magot qu'elle a accumulé à force d'économies maladives. Aussi, lorsque ses deux soeurs, un soir, font irruption dans son univers, prétendant s'y installer, voit-elle là d'abord une source de dépenses insurmontables. Mais Berthe et Marcelle lui offrent ce qui, pour elle, est un pont d'or, dans le seul but d'occuper secrètement la partie condamnée de la maison. Marthe saute bien entendu sur cette occasioin lucrative inespérée. Dès lors quelle monstrueuse entreprise ces femme inquiètantes vont-elles mener dans les bas-fonds glauques de cette maison perdue ? Et que deviennent donc les enfants qui disparaissent des villages alentour ? Ce classique moderne de l'horreur occupe une place à part, comme les meilleures réussites de son auteur, dans l'histoire de la littérature fantastique.

De son vrai nom Adrien Soba, Marc Agapit est né à Perpignan en 1897. Après ses études, faites à Béziers, il devient professeur d'anglais, en Algérie d'abord, puis dans différentes villes de France. Ses débuts dans l'éciture prendront la forme de romans policiers parus dans une collection de « petite librairie » ( fascicules) des Editions Ferenczi, sous le pseudonyme d'Ange Arbos. Il publie ensuite, sous son vrai nom, un roman La juive d'Oran aux éditions de La Pensée Latine, une étude sur Les femmes dans le théâtre de Bernard Shaw (Didie), un remarquable roman Le valet (Bordas), avant de s'essayer à la science-fiction avec Portes sur l'inconnu (Série 2000 des Éditions Métal) et de devenir, sous le nom de Marc Agapit, un des maîtres français de l'angoise et l'un des auteurs réguliers de la collection « Angoisse » du Fleuve Noir. Parmi ses principaux titres : École des monstres, Nuits rouges, La nuit du labyrinthe.