Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
James Blish - Pâques noires
James Blish - Pâques noires

« Retour à la collection

DU MEME AUTEUR CHEZ NEO

1   paques-noires



« visitez la fiche de l'auteur


JAMES BLISH
Pâques noires

Titre Original : Faust –Aleph-Zero
Date de parution originale : 1967
Fantastique - SF - Aventure n° : 74
Date de parution chez Néo : 1983
Traducteur : Elisabeth Gille
Nombre de pages : 164
Couverture : Jean-Michel Nicollet
La magie, dans Pâques noires, n'est plus artisanale. Le magicien blanc n'imagine pas de calculer un horoscope sans consulter les satellites météorologiques auxquels il est relié par télévision. Quant au magicien noir, c'est dans un palais italien qu'avec une précision d'industriel, il enregistre ses commandes et veille sur son chiffre d'affaires. Cet esprit résolument moderne est fait pour séduire un homme tel que Baines, magnat du trafic d'armes, qui vient s'assurer les services du sorcier. Baines est à la tête d'un trust d'importance mondiale, dont les activités sont en train de se ralentir dangereusement. Car qui dit armes dit guerres et, depuis l'invention de la bombe atomique, les puissances nucléaires font preuve d'une fâcheuse tendance à se tenir sur leur quant-à-soi. Baines, qui aime sincèrement son métier, ne saurait se contenter des conflits minuscules que sa société fomente dans les régions encore primitives du globe. Il est venu demander au sorcier d'entreprendre pour son compte une œuvre de grande envergure. Le sorcier accepte, évidemment, et invoque le concours des puissances infernales. Livrés à leur malignité naturelle, que vont faire les démons ? Et regagneront-ils docilement leur bercail à l'aube, comme le veut la tradition ? Cette histoire, James Blish la raconte avec un sérieux imperturbable, et surtout avec un réalisme qui fera courir des frissons glacés dans le dos des plus sceptiques.

« Après des études de zoologie et de biologie effectuées à l'université de Colombia, James Blish (1921-1975) se tourna quelque temps vers les carrières d'agent en relations publiques et de conseiller littéraire. Venu relativement tard à la S.-F., il s'y fit tout de suite une réputation d'« intellectuel ». En fait, cela désignait autant son intérêt pour les théories philosophiques et scientifiques d'avant-garde que sa curiosité envers les domaines « marginaux » du savoir tels que la parapsychologie, l'occultisme ou la démonologie. D'ailleurs, en dehors de ses préoccupations habituelles, Blish rédigea une vie du philosophe Roger Bacon (Doctor Mirabilis, 1964). Dans les dernières années de sa vie, alors qu'il avait émigré en Angleterre, Blish donna plusieurs contributions importantes à la critique littéraire de S.-F. Enfin, Blish est également l'auteur de nombreux romans plus spécialement destinés à la jeunesse. Il s'agit des adaptations du fameux feuilleton américain Star Trek. » (D'après Stan Barets, Catalogue des âmes et cycles de la S.-F., Présence du Futur.) En France, les principaux livres de Blish ont été publiés par la collection « Présence du Futur » : Un cas de conscience, Aux hommes les étoiles, Villes nomades, La Terre est uneidée, Un coup de cymbales, ainsi que ses deux recueils de nouvelles : Terre, il faut mourir et L'oeil de Saturne. Mais on citera encore Le lendemain du jugement dernier (Presses Pocket), Séquence Sigma (Clancier-Guénaud), Semailles humaines (J'ai lu) et L'armada des étoiles (Marabout).