Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
William Hope Hodgson - Les canots du Glen Carrig

WILLIAM HOPE HODGSON
Les canots du Glen Carrig

Titre Original : The Boats of the Glen Carrig
Fantastique - SF - Aventure n° : 5
Date de parution chez Néo : 1979
Traducteur : Jacques Parsons
Nombre de pages : 164
Couverture : Jean-Michel Nicollet
Publié en édition club, en même temps que Les pirates fantômes et La maison au bord du monde, aujourd'hui réédités, Les canots du « Glen Carrig » était devenu introuvable. Après la réédition de La chose dans les algues (même collection), voici donc enfin complétée la publication en français des œuvres principales du grand auteur fantastique anglais.

Une nouvelle fois, la mer est omniprésente avec son cortège d'horreurs et de monstruosités surnaturelles. Et, comme toujours chez Hodgson, elle est génératrice de l'épouvante tapie dans les algues, au centre de cette Mer des Sargasses, lieu géométrique de toutes les terreurs, labyrinthe mi-solide, mi-liquide duquel tout peut surgir.

Dans ce récit, les marins rescapés du naufrage du « Glen Carrig », embarqués sur des canots de sauvetage, tentent de rejoindre le monde solide et habité par des humains. Mais ils ne rencontrent que les abominations d'un monde mi-animal, mi-végétal où la terreur est permanente. Ils finiront pourtant par échapper à cet enfer, en même temps que les passagers d'un vaisseau pris dans les algues et coupé du monde depuis sept ans qu'ils rencontrent au cours de leur effroyable périple, mais ils en resteront marqués pour la vie...

William Hope Hodgson (1875-1918) était le fils d'un pasteur du comté d'Essex. Très jeune, il quitta sa famille et navigua pendant huit ans. Ces années marquèrent profondément son imagination créatrice. Il vivait en France quand la Première Guerre Mondiale éclata II retourna en Angleterre pour s'enrôler dans l'armée. Envoyé sur le front comme officier d'artillerie, il fut tué par un éclat d'obus à la fin de la guerre. Il est l'auteur de quatre célèbres romans, d'un recueil de nouvelles policières fantastiques, de trois recueils de nouvelles et de deux livres de poèmes. Outre Les canots du « Glen Carrig », cinq de ses livres ont été traduits et publiés en France. Ce sont : La maison au bord du monde (Le Livre de Poche), Les pirates fantômes (Le Livre de Poche), Carnacki et les fantômes (Masque Fantastique), Le pays de la nuit (Opta/CLA) et La chose dans les algues (Nouvelles Editions Oswald).