Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Fredric Brown - Attention, chien gentil

FREDRIC BROWN
Attention, chien gentil

Le miroir obscur n° : 58
Date de parution chez Néo : 1983
Traducteur : Gérard de Chergé
Nombre de pages : 205
Couverture : Jean-Claude Claeys
anth. établie Stéphane Bourgoin

1 - Robert BLOCH, Brown et son oeuvre, Préface
2 - La Première enquête de Peter Kidd (The Shaggy Dog Murders), traduction Gérard DE CHERGÉ
3 - Les Quatre aveugles (The Four Blind Men), traduction Gérard DE CHERGÉ
4 - Réconciliation (Reconciliation), traduction Gérard DE CHERGÉ
5 - Un petit garçon égaré (Little Boy Lost), traduction Gérard DE CHERGÉ
6 - Le Coup du chapeau (Hat Trick), traduction Gérard DE CHERGÉ
7 - Rien de sinistre (Nothing Sinister), traduction Gérard DE CHERGÉ
8 - Vas-y, Paillasse! (Tell'em, Pagliaccio), traduction Gérard DE CHERGÉ
9 - Attention, chien gentil ! (Beware of the Dog), traduction Gérard DE CHERGÉ
10 - Sentence (Sentence), traduction Gérard DE CHERGÉ
11 - Par ici la sortie (This Way Out), traduction Gérard DE CHERGÉ
12 - M. Smith et les gangsters (Life and Fire), traduction Gérard DE CHERGÉ
13 - Il n'est pire sourd… (Cry Silence…), traduction Gérard DE CHERGÉ
14 - Un drôle de zèbre (The Motive Goes Round and Round), traduction Gérard DE CHERGÉ
15 - Petit Lapin Difficile à Dépiauter (Little Apple Hard to Peel), traduction Gérard DE CHERGÉ
16 - Où trouvez-vous vos intrigues ?, Postface

Longtemps considéré en France surtout comme un auteur de science-fiction (non des moindres) Fredric Brown est aujourd'hui unanimement reconnu comme un des plus grands auteurs d'œuvres policières, grâce aux romans inédits que la collection Red Label nous a fait découvrir et aux rééditions de ses romans et nouvelles les plus importants assurés par Le miroir obscur : Tuer pour passer le temps, Une nuit à la morgue, la bête de miséricorde, 120 heures de cauchemar.

Grand romancier, « Fredric Brown excelle pourtant surtout dans la nouvelle et plus particulièrement dans l'histoire ultra courte à la chute inattendue. » (J.-J Schleret et Claude Mesplède, Voyage au bout de la noire, Futoropolis.)

Les nouvelles qui constituent le présent recueil, toutes inédites, ont l'avantage de montrer toutes les facettes de l'immense talent de leur auteur.

« Fredric Brown est un auteur pour tous, sauf peut-être pour les tristes et encore une bonne cure...) : rigolos, loufoques, angoissés, sadiques, paillards, vicieux, alcooliques, rêveurs, blasés, potaches naïfs ou petits vieux revenus de tout, lisez ou relisez Fredric Brown. Il vous procurera, par sa fréquentation, un exutoire à vos tensions, un dépaysement à vos tracas quotidiens et la satisfaction de nombre de vos fantasmes ». (Gérard Helfer, Les amis du crime.)

Né en 1906 à Cincinnati (Ohio) et mort en 1972 à Tucson (Arizona), Fredric Brown fit ses études sans obtenir le moindre diplôme. A partir de 1922, il fut garçon de courses, fournisseur d'accessoires de machines-outils, puis correcteur dans divers journaux corporatifs.

Sa première nouvelle paraît en 1938 dans Detective Story et sa première nouvelle de science-fiction en 1941 dans Captain Futur. En 1947, il obtient l'Edgar des Mystery Writers of America pour son premier roman Crime à Chicago (Clancier-Guénaud). Ensuite de quoi il écrivit 22 romans policiers et plus de 100 nouvelles policières, ainsi que 5 romans de science-fiction et de nombreuses nouvelles. Dans le domaine policier, on peut lire en France, outre les titres déjà cités : Le fantôme du chimpanzé, Un cadavre au clair de lune, La fille de nulle part (Red Label), La nuit du Jabberwock (J'ai Lu), un parfait chef d'œuvre, Cà ne se refuse pas, Meurtres en filigrane, La belle et la bête (Série Noire), A chacun son meurtre (Clancier-Guénaud). La revue Polar, que dirige François Guérif, lui a consacré un numéro en avril 1982.