Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
John Collier - Un rien de muscade
JOHN COLLIER
Un rien de muscade

Titre Original : The Touch Of Nutmeg
Date de parution originale : 1949
Le miroir obscur n° : 4
Date de parution chez Néo : 1979
Traducteur : Marc Chadourne
Nombre de pages : 263
Couverture : Jean-Claude Claeys
Un rien de muscade [Un rien de muscade (The Touch Of Nutmeg, 1949),
De mortuis (De Mortuis, 1942),
Samedi mouillé (Wet Saturday, 1938),
Petit mémento (Little Memento, 1938),
Mary (Mary, 1938),
bleu nuit (Midnight Blue, 1938),
De retour pour noël (Back for Christmas, 1939),
Primevère du soir (Evening Primrose, 1940),
La Belle et la bête (The Frog Prince, 1940),
Assez de corde (Rope Enough, 1939),
Pour vous mettre en goût (Old Acquaintance, 1940),
Le Diable, George et Rosie (The Devil, George and Rosie, 1934),
Grandes possibilités (Great Possibilities, 1940),
Á mi-chemin de l’Enfer (Half-Way to Hell, 1934),
Possession (The Possession of Angela Bradshaw, 1934),
Du bon côté (The Right Side, 1934),
Nouvelle tragédie américaine (Another American Tragedy, 1940),
Oiseau de proie (Bird of Prey, 1941),
Un certain monsieur Belzé (Thus I Refute Beelzy, 1940),
Nuit ! Jeunesse ! Paris ! Et la Lune ! (Night! Youth! Paris! and the Moon!, 1938),
Variation sur un air connu (Variation on a Theme, 1935),
Ah ! L’université ! (Ah, the University!, 1933),
Un match difficile (After the Ball, 1933),
L’Enfer n’a point de furie (Hell Hath No Fury, 1934),
Vertes pensées (Green Thoughts, 1931)],

« A une époque où les nouvelles de Dahl, de Saki et de Bierce connaissent un regain d'intérêt, on peut s'étonner de constater que celles de John Collier demeurent dans l'ombre. Un rien de muscade, publié par Hachette en 1949, passa en effet complètement inaperçu et aucun éditeur ne s'est jamais soucié de »repêcher« cet auteur anglais de premier plan qui se tailla aux Etats-Unis une fort brillante carrière.
De tous les conteurs anglo-saxons, c'est sans doute l'un des plus sophistiqués : humour aigre-doux, sens consommé de l'ellipse, art de la chute qui coupe le souffle, style à la fois acéré et sinueux, John Collier possède tous ces atouts et les utilise en virtuose. Encore, et sans doute aucun, un véritable « classique du futur ».

Les Chefs-d'œuvre du Crime,
Anthologie Planète, 1965.
Textes réunis et présentés par Jacques
Sternberg, Jacques Bergier et Alex Grall.

Né en 1921 à Londres, John Collier a vécu une grande partie de sa vie aux Etats-Unis, en Virginie et à Hollywood où il a écrit pour le cinéma. Très connu et apprécié aux Etats-Unis où il est considéré comme un des grands conteurs anglais, il n'est que peu connu en France où, à part Un rien de muscade et quelques nouvelles dans des anthologies ou des revues, rien de lui n'a été traduit. Réédité aujourd'hui, Un rien de muscade constitue une redécouverte de tout premier ordre.