Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
John Buchan - La Centrale d'énergie
JOHN BUCHAN
La Centrale d'énergie

Titre Original : The Power-House
Date de parution originale : 1916
Le miroir obscur n° : 2
Date de parution chez Néo : 1979
Traducteur : Théo Varlet
Nombre de pages : 182
Couverture : Jean-Claude Claeys
Leithen, un jeune avocat anglais, familier du monde politique – proche de Richard Hanny, héros des Trente-neuf marches, et de l'essentiel de l'œuvre de John Buchan – se trouve mêlé malgré lui à une série de phénomènes étranges : autour de lui des hommes importants disparaissent qui tous ont partie liée avec un certain Andrew Lumley. Ayant fui la capitale pour un « tour » dans la campagne anglaise, Leithen fait la rencontre inopinée de cet étrange personnage, dont les propos sont assez inquiétants : « La civilisation est une conjuration... Voyez-vous, les plus grands esprits sont en dehors de ce que l'on nomme civilisation ». A n'en pas douter, Leithen a mis le doigt sur un complot mettant en péril l'équilibre du monde moderne : la « Centrale d'Energie » dont parle Lumley est une sorte de confrérie – la plus audacieuse de toutes – qui tente de s'approprier dans un but sacrilège la part pensante de l'impondérable destinée humaine... Au fil d'avatars dignes d'un film d'Hitchcock, Leithen parviendra à déjouer ce complot sans pareil.

John Buchan est né à Perth en 1975 et mort à Montréal en 1940. Eduqué à Oxford, juriste puis diplomate, ses héros sont un reflet exact de lui-même : il fut ministre de l'information de Llyod George avant d'occuper un poste clef dans l'Intelligence Service... Parallèlement à cette carrière, il écrivit un grand nombre de romans d'aventures, d'espionnage (annonçant avec de belles longueurs d'avance l'œuvre des Fleming et Le Carré), fantastiques et historiques. Prolifique auteur, il joua toute sa vie un rôle social éminent. En 1939, il fut fait Baron Tweedsmuir of Elsfield, puis Gouverneur Général du Canada.