Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Richard Marsh - Le scarabée

RICHARD MARSH
Le scarabée

Titre Original : The Beetle
Date de parution originale : 1897
Néo Plus n° : 11
Date de parution chez Néo :
Traducteur : Jean-Daniel Brèque
Nombre de pages : 260
Pourquoi un homme politique jeune et brillant, qui doit son succès à son extraordinaire présence d'esprit, s'effondre-t-il, en proie à une terreur abjecte, en entendant prononcer le mot « Scarabée » ? Une mystérieuse créature inhumaine, venue des profondeurs du Temps et de l'Egypte, apporte la mort et l'horreur au cœur de Londres, à la fin du XIXème siècle. Aucun des personnages qui auront à subir les hideuses relations qu'elle leur impose n'en sortira indemne. Pour certains, ce sera la mort physique après d'atroces souffrances, pour d'autres, le souvenir ineffaçable d'une répugnante sujétion aux rites d'un culte innommable... Publié en pleine ère victorienne, la même année (1897) que Dracula, le chef-d'œuvre de Bram Stoker, Le Scarabée est, en fait, ce que nous appelons, en notre fin de siècle, un « thriller fantastique » : transposée à notre époque, l'intrigue pourrait en avoir été imaginée par Graham Masterton. Remarquablement construit, ce roman au suspense résolument moderne offre un mélange unique d'humour (très peu), de trouble sexualité (un peu) et d'horreur (beaucoup !). Et nul ne s'étonnera de ce que Lovecraft, dans « Epouvante et surnaturel en littérature », le cite en tête des grandes œuvres d'imagination s'inscrivant dans la tradition de l'horreur surnaturelle dont le Dracula de Bram Stoker est resté la référence.

Auteur renommé de romans policiers de l'Angleterre victorienne, Richard Marsh (1857-1915) commença à publier des histoires dans les magazines pour adolescents à l'âge de douze ans. Le jeune prodige devint rapidement auteur professionnel et le resta jusqu'à sa mort. Il se mesura à tous les genres populaires, mais ses plus grands succès appartiennent aux domaines policier et fantastique. Un seul de ses ouvrages avait, jusqu'à maintenant été traduit en français : La nuit du 3 mai, un thriller adapté par Maurice Dekobra pour la mythique collection « A ne pas lire la nuit » (1933). Dans le domaine policier, il fut l'un des premiers à créer un personnage de femme détective. En tant qu'auteur de « thrillers » fantastiques et d'horreur, il publia, en plus de Le scarabée (The Beetle), plusieurs autres romans et de nombreuses nouvelles, dont une grande partie mérite d'être découverte par les lecteurs français modernes.