Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Francis Carsac - Les Robinsons du Cosmos
FRANCIS CARSAC
Les Robinsons du Cosmos

Date de parution originale : 1955
Fantastique - SF - Aventure n° : 209
Date de parution chez Néo : 1988
Nombre de pages : 196
Couverture : Jean-Michel Nicollet
Depuis le « Robinson Crusoé » de Daniel De Foe qui marqua la naissance du thème, l'histoire de Robinson s'est hissée à la hauteur d'un mythe occidental fondamental. Comme tout mythe, il repose avant tout sur une structure obligatoire. Pour raconter l'histoire de Robinson, quatre « moments » sont indispensables : le naufrage, l'installation, la découverte de « naturels », le sauvetage final. En dehors de ces quatre « passages » nécessaires de l'œuvre, tout peut changer. En variant le décor ou les personnages, on obtient autant de reduplications valables du mythe. Ainsi rien n'oblige Robinson à être solitaire. En envoyant tout un village sur cette île de l'espace qu'est la planète Tellus, Carsac était dans le droit fil du mythe. Mais son œuvre reste proche de celles de Jules Verne ou de Rosny aîné : son Robinson qui se trouve, dès le départ, doté d'un village entier, n'aura aucun mal à se reconstituer une civilisation. Une voiture blindée, un cuirassé ou un champ d'exploitation de pétrole, ne semblent pas lui poser problème. On est ici à l'apogée de la robinsonade triomphante que rien ne limite. Et ce ne sont pas ces étranges Vendredis, sous la forme de centaures extraterrestres, qui sauront nous contredire ! Car l'intérêt primordial de ce roman tient aussi, sans doute, en ceci : il représente l'apothéose d'un mythe. D'après Stan Barets (Introduction)

Francis Carsac est né en 1919. La lecture de « La guerre du feu » sera à l'origine de sa double vocation : pour la préhistoire et pour la science-fiction. Sa passion pour la préhistoire l'incite à entreprendre des études de sciences naturelles et de biologie qui le mèneront à une brillante carrière scientifique. Nommé en 1952 maître de recherches au C.N.R.S., il deviendra ensuite maître de conférences en préhistoire à la Faculté des Sciences de Bordeaux et directeur des Antiquités préhistoriques d'Aquitaine. Son laboratoire, l'Institut du Quaternaire, comptera plus de trente chercheurs permanents et sa bibliographie scientifique comprend plus de 200 titres traitant de la géologie du quaternaire et de la préhistoire paléolithique. Quant à son œuvre de science-fiction, dont nous allons publier l'intégralité dans cette même collection, elle comprend, en plus de Ceux de Nulle part (déjà paru) et du présent roman, 4 autres romans : Terre en fuite, Ce monde est nôtre, Pour patrie l'espace et La vermine du lion, ainsi qu'une vingtaine de nouvelles. Considéré comme le plus grand écrivain de l'âge d'or de la SF française, Francis Carsac est mort brutalement, en 1981, avant d'avoir pu achever l'importante œuvre de fiction qu'il portait encore en lui.