Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Ambrose Bierce - Le mort et son veilleur

AMBROSE BIERCE
Le mort et son veilleur

Titre Original : nouvelles
Fantastique - SF - Aventure n° : 197
Date de parution chez Néo : 1987
Traducteur : E. Michaud, M. Lederer, S. Moinet
Nombre de pages : 164
Couverture : Jean-Michel Nicollet
« Bierce était un excellent satiriste et pamphlétaire, mais la plus grande partie de sa réputation repose sur ses nouvelles grinçantes et féroces, dont la plupart se passent durant la Guerre Civile et qui sont l'expression la plus vivante et la plus réaliste que la fiction ait donnée à ce conflit. Presque tous les récits de Bierce sont des récits d'horreur. Certains traitent seulement de l'horreur physique et psychologique qui se trouve dans la nature, d'autres, plus nombreux, admettent un surnaturel maléfique, qui constitue un élément de premier ordre dans la littérature fantastique américaine. L'authenticité et la valeur de ses noirs sous-entendus sont évidentes et leur grandeur ne sera jamais contestée. »
H.P. Lovecraft (Epouvante et surnaturel en littérature).

Il y a dix ans exactement. François Rivière constituait pour les Humanoïdes Associés une anthologie des meilleures nouvelles de Bierce qui reprenait certains textes extraits de Morts violentes et Histoires impossibles, alors introuvables mais désormais disponibles chez Grasset (« Cahiers rouges »), plus treize nouvelles inédites. Ce sont ces treize nouvelles qui constituent le présent recueil. Ainsi, si l'on ajoute à Le mort et son veilleur les deux recueils déjà cités et La fille du bourreau (NéO, 1986) on dispose de toute l'œuvre de fiction de Bierce. Quant à son fameux Dictionnaire du Diable, il va être très prochainement réédité par NéO.

Né dans l'Indiana en 1842 et disparu au Mexique, sans doute en 1914. dans la tourmente de l'épopée de Pancho Villa qu'il avait voulu suivre, Ambrose Bierce vécut principalement en Californie, dans le San Francisco d'avant le grand tremblement de terre de 1906. où il s'acquit rapidement, par l'entremise de plusieurs journaux de l'empire Hearst naissant, une solide réputation de brillant journaliste, de satiriste redoutable, de pamphlétaire redouté, mais aussi de misanthrope et d'ours mal léché.

Sommaire
1 - François RIVIÈRE, Ambrose G. Bierce, le dandy de l'épouvante, Introduction
2 - L'Homme et le serpent (The Man and the Snake)
3 - Une disparition (One of the Missing)
4 - La Rivière de la mort (Chickamauga)
5 - Les Funérailles de John Mortonson (John Mortonson's Funeral)
6 - Messaline des montagnes (A Holy Terror)
7 - Le Troisième orteil du pied droit (The Middle Toe of the Right Foot)
8 - La Fenêtre condamnée (The Boarded Window)
9 - Une histoire de revenants ou tout dépend du cadre (The Suitable Surroundings)
10 - Le Mort et son veilleur (A Watcher by the Dead)
11 - Un habitant de Carcosa (An Inhabitant of Carcosa)
12 - La Route au clair de lune (The Moonlit Road)
13 - Une nuit d'été (One Summer Night)
14 - Au-delà du mur (Beyond the Wall)