Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Thomas Owen - Cérémonial nocturne
THOMAS OWEN
Cérémonial nocturne

Titre Original : nouvelles
Date de parution originale : 1966
Fantastique - SF - Aventure n° : 177
Date de parution chez Néo : 1986
Nombre de pages : 292
Couverture : Jean-Michel Nicollet
Entre l'humour le plus féroce et l'épouvante la plus sombre, chaque texte de Thomas Owen découvre un repli de l'âme humaine, torturée, terrorisée, à la dérive... A quoi s'ajoutent un art du récit insolite, un sens aigu de la narration, un suspense vertigineux, toutes les qualités nécessaires pour éveiller l'imagination, la provoquer, tenir le lecteur en haleine jusqu'à la chute et lui refuser toute autre échappatoire que celle qui naît du mouvement périlleux de l'intrigue.

Cérémonial nocturne est, par excellence, un livre qui dérange : le livre du trouble et du frisson. On y trouvera 17 parmi les meilleurs contes fantastiques de Thomas Owen. Mais il ne s'agit pas d'un choix fait dans l'ensemble de son œuvre. Il s'agit d'un recueil conçu et organisé par l'auteur lui-même.
Si vous recherchez des sensations à fleur de peau, ce livre est pour vous. Sinon, comme le dit Robert Margerit : « II est encore temps de fuir... »

Thomas Owen est né en 1910 à Louvain. Il a débuté dans la littérature en publiant, coup sur coup. plusieurs romans policiers d'un humour assez féroce qui attirèrent sur lui l'attention de la critique. Pourtant ce sont ses contes et récits d'épouvanté qui lui ont valu la faveur du grand public, en même temps que l'attention passionnée et fidèle d'un grand nombre d'amateurs de littérature fantastique. La plupart de ses œuvres ont été traduites dans différentes langues et un de ses contes fut classé, en 1952 à l'occasion d'un concours organisé par le New York Herald Tribune, parmi les 56 meilleures nouvelles du monde. On citera, parmi ses livres les plus connues (sic) : Le livre interdit, Pitié pour les ombres, La truie, Le rat Kavar et, surtout, celles que nous avons déjà publiées dans cette même collection : Les chemins étranges et La cave aux crapauds. Dans sa préface à « Les chemins étranges », Jean Ray a superbement rendu hommage a celui qui devait, dans l'ordre d importance des lettres fantastiq'ues belges, prendre son immédiate succession.

Sommaire
1 - Cérémonial nocturne
2 - Wohin am Abend
3 - Mutation
4 - La Fille de la pluie
5 - Elna 1940
6 - Le Chasseur
7 - Les Lectures dangereuses
8 - La Passagère
9 - La Soirée du baron Swenbeck
10 - Un beau petit garçon
11 - Le Grand amour de Madame Grimmer
12 - Le Petit fantôme
13 - Au cimetière de Bernkastel
14 - La Dame de Saint -Pétersbourg
15 - Bagatelles douces
16 - La Tentation de Saint Antoine
17 - Étranger à Tabiano