Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Albert et Jean Crémieux - Chute libre
Albert et Jean Crémieux - Chute libre

« Retour à la collection

DU MEME AUTEUR CHEZ NEO

1   chute-libre



« visitez la fiche de l'auteur

ALBERT ET JEAN CRÉMIEUX
Chute libre

Fantastique - SF - Aventure n° : 14
Date de parution chez Néo : 1980
Nombre de pages : 188
Couverture : Jean-Michel Nicollet
DES « découvreurs » de la Planète 54 enlèvent, en vue d'expériences, cinq Terriens : un général, un avocat, un commerçant, un poète... et son chat Tant pendant le voyage sidéral que lors de leur séjour sur la Planète 54, les Terriens fournissent prétexte aux auteurs pour décrire avec férocité, ou humour, la moindre des situations qui s'y développe. Tout le système de la Planète 54, apparemment parfait, idéal, nageant en pleine utopie (au sens ancien du terme, c'est-à-dire figé et sclérosé) est perturbé par la présence du poète Vaillon pour qui le bonheur ne saurait être mis en équation et se confondre avec l'assouvissement des besoins matériels. Mais l'aventure finit mal puisque la fusée qui ramène les Terriens s'écrase à l'arrivée. Et un homme trouve, dans ce qu'il prend au départ pour un mystérieux aérolithe, les enregistrements des expériences menées sur les Terriens lors de leur séjour sur la Planète 54...

Récit humoristique (qui peut parfois être comparé aux Espaces enchevêtrés de B.R. Bruss parus dans la même collection), Chute libre est aussi un conte philosophique qui constitue, pour les Terriens du XXe siècle, une mise en garde contre l'usage abusif de la science pure et les risques graves que peut courir l'humanité si elle choisit de considérer la raison, l'ordre et la discipline comme remèdes à tous les maux. Il s'agit d'un roman étonnamment moderne.

Albert et Jean Çrémjeux sont peu connus comme auteurs de SF, leur seule contribution au genre étant Chute libre et la suite, tout aussi savoureuse et qui peut d'ailleurs se lire indépendamment, qu'ils lui donnèrent sous le titre « La parole perdue ». Ils sont surtout connus comme auteurs de romans populistes.

Chute libre a été publié eh 1954 sous le numéro 13 de la série « 2000 » des Éditions Métal, série aujourd'hui historique et consacrée uniquement à la SF française, mais l'oeuvre d'Albert et Jean Crémieux, qui avait pourtant été saluée par Jacques Sadoul dans son Histoire de la Science-Fiction Française, restait à redécouvrir. Il s'agit en effet d'un chef-d'œuvre de la SF humoristique, satirique et philosophique.

Quant à Francis Valéry, qui préface Chute livre, il est, lui, bien connu des amateurs de SF : l'un des principaux animateurs de la revue « Ozone », il collabore à d'autres revues de SF comme Univers (J'ai lu) et Fiction.