Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Henry Rider Haggard - L'épouse d'Allan

HENRY RIDER HAGGARD
L'épouse d'Allan

Titre Original : Allan’s Wife
Date de parution originale : 1889
Fantastique - SF - Aventure n° : 126
Date de parution chez Néo : 1985
Traducteur : Robert-Pierre Castel
Nombre de pages : 178
Couverture : Jean-Michel Nicollet
« Sur la terre molle, il y avait les empreintes de trois paires de pieds humains, deux de pieds munis de chaussures et une de pieds nus, ceux de Stella, de Tota et d'Hendrika. Et ce n'était pas tout. Tout près gisaient les morceaux des deux chiens, et un unique babouin pas encore tout à fait mort qui avait été mordu à la gorge par les chiens. Tout autour il y avait les traces d'innombrables babouins. Ce qui s'était passé surgit dans mon esprit dans toute son horreur. Ma femme et Tota avaient été emmenées par les babouins. Jusqu'à présent elles n'avaient pas été tuées, car sinon nous aurions trouvé leurs restes avec ceux des chiens. On les avait emmenées. Les bêtes, agissant sous la direction de cette femme-singe, Hendrika, les avaient entraînées vers quelque antre secret pour les y garder jusqu'à ce qu'elles meurent, ou pour les y tuer ! Pendant un instant je titubai littéralement sous le terrible choc. Puis je me tirai de mon désespoir. J'ordonnai à l'indigène de courir alerter les gens dans les kraals en leur disant de venir armés et de m'apporter fusils et munitions. Il partit comme le vent et je me mis à suivre la piste. »

Cet extrait de L'épouse d'Allan donne le ton de l'aspect « aventures extraordinaires » d'un livre dont l'autre face est, comme souvent chez le grand créateur de She, l'amour sublimé, ici celui d'Allan Quatermain pour Stella (L'étoile) qu'enfant il sauva de l'incendie, qui l'arracha plus tard, dans le désert africain, à la mort, et qu'ensuite il épousa.

Né en 1856 et mort en 1925, Sir Henry Rider Haggard, ami intime de Kipling, fut l'un des principaux représentants de l'âge d'or du roman d'aventures en Angleterre. Solidement intégré à la société de son époque, il fut fait deux fois chevalier. Économiste, il était également technicien des questions agricoles et juriste. Mais il est d'abord pour nous un très grand romancier qui sut mêler dans tous ses romans, fantastique et aventure, ésotérisme et érotisme, pour constituer une œuvre impérissable dont une grande partie reste à traduire. On pourra lire de lui, dans cette même collection : Le cycle de She qui comprend La fille de la sagesse, Aycha, She, et Aycha et Allan, ce dernier ouvrage servant de trait d'union entre ce premier cycle et celui d'Allan Quatermain, qui comprend dix-huit volumes, parmi lesquels Les mines du roi Salomon, La fleur sacrée, Allan Quatermain et le présent L'épouse d'Allan. Les trois autres ouvrages que nous avons publiés : Le peuple du brouillard, La vierge du soleil, L'esclave Reine, sont des œuvres séparées où l'aventure et l'amour sont toujours les moteurs du récit.