Les Nouvelles Editions Oswald
Les Nouvelles Editions Oswald
 
Abraham Merritt - La femme du bois
ABRAHAM MERRITT
La femme du bois

Titre Original : nouvelles
Fantastique - SF - Aventure n° : 105
Date de parution chez Néo : Avril 1984
Traducteur : François Truchaud
Nombre de pages : 196
Couverture : Jean-Michel Nicollet
La Route Blanche était toujours nue, large, couverte de pavés égaux et réguliers ; parfois droite, parfois incurvée, elle n'avait pas de fin. Il y voyait des gens, certes, mais ne se rappelait jamais à quoi ils ressemblaient. Il y avait des forêts pleines de fleurs et de couleurs… une chaîne de montagnes gigantesques, étrangement déchiquetées, hérissées de dents et de pics… D'une altitude vertigineuse, elles avaient les couleurs de la pourpre et de l'améthyste et semblaient dépourvues d'épaisseur, comme découpées dans du carton, et toutes proches, des chapelets de petits soleils entourant leurs pics… Il y avait une ville, toute de dômes et de minarets, près d'une mer violette. Et puis il y avait aussi des choses terrifiantes… La Route Blanche, La Femme du Bois, Les Etres de l'Abîme, Le Dernier Poète et les Robots, La Porte des Dragons, Le Défi de l'Au-delà… tous les thèmes chers à Merritt sont contenus dans ces textes magiques d'une beauté envoûtante : l'explorateur à la recherche de civilisations disparues, les forces occultes, la monstrueuse survivance du passé et celle d'un sombre savoir, des entités redoutables, et enfin l'affrontement de la Lumière et des Ténèbres, du Bien et du-Mal… Pour la première fois en France, et peut-être au monde, une anthologie réunit toutes les nouvelles de l'auteur de La Nef d'Ishtar, de Rampe, ombre, rampe ! Et de Brûle, sorcière, brûle ! Parmi bien d'autres chefs-d'œuvre : dix nouvelles inédites en France ou depuis longtemps introuvables. Dix nouvelles où s'épanouissent toute la magie et les visions fantastiques, redoutables ou merveilleuses, d'Abraham Merritt, l'un des plus grands poètes du fantastique et de la science-fiction.

Abraham Merritt est né en 1884, dans l'Etat de New Jersey (USA). « Curieux écrivain, aventurier, patron de presse et spécialiste des drogues hallucinogènes », il fut, après Edgar Rice Burroughs. Le principal fondateur de la science-fiction anglo-saxonne, plus particulièrement de la branche intitulée heroic fantasy. Il mourut en 1948 d'une crise cardiaque. Parmi ses grands livres, on trouve dans notre collection : Sept pas vers Satan, La femme-renard, Rampe, ombre, rampe !, Le monstre de métal qui y seront bientôt suivis de Brûle, sorcière, brûle ! Dans d'autres collections, on peut lire : La Nef d'lshtar, Le gouffre de la lune, Le visage dans l'abîme, Les habitants du mirage — Merritt fut l'artisan d'une véritable révolution dans l'art de la fiction de mystère outre-Atlantique et son influence — qui procède tout naturellement du tirage incroyable que connurent ses livres — s'est étendue sur plusieurs générations de romanciers, de Lovecraft à Ira Levin.